Daniel

Daniel

Restez en contact pour être tenu informé des nouveautés et de l'évolution du Marketing Internet.

Et si la recherche vocale était en train de tuer le référencement Web ? | WSI DOM

Daniel Depaz - mardi, mars 28, 2017
Et si la recherche vocale était en train de tuer le référencement Web ? | WSI DOM

SOURCE : Merci à Noel Nguessan pour cet article que nous tenons à vous faire découvrir.

Déjà en Octobre 2014, Google avait publié une étude dans laquelle il révélait que 41% des adultes et 55% des jeunes utilisaient la recherche vocale de façon quotidienne. 



Tout en précisant, et on s’en doute, que ces chiffres sont en constante progression sur mobile et ne tiennent pas compte des recherches vocales sur ordinateur. 

Et aujourd’hui, en 2017, avec les assistants numériques personnels intelligents tels que Google Assistant, Siri (Apple) et Cortana (Microsoft), une très large majorité des consommateurs, surtout en mobilité, n’utilisent que la recherche vocale pour trouver ou avoir l’information dont ils ont besoin. Et ils sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit. 



Mais voilà, cette utilisation toujours croissante de la recherche vocale est en train de mettre à mal le futur du référencement web. C’est à dire qu’elle est en train de remettre en cause tout ce sur quoi les référenceurs SEO ont toujours travaillé pour gagner en visibilité sur le Web mobile et desktop.

Les effets pervers sur le potentiel du SEO

À certains égards, en tant que propriétaire de site Web ou marketeur, la recherche par la voix impacte négativement le résultat de votre potentiel SEO :

Encore une autre mort des mots-clés : 

Les utilisations classiques de recherche de mots clés et l’optimisation ont tout doucement été mises sur la touche dès lors que Google avait lancé en 2011 son algo de pénalité Google Panda.

Il avait alors introduit un nouveau mécanisme pour l’évaluation de la qualité du contenu. Google ne fournit plus directement les données sur le classement des mots-clés. Et, en raison de l’introduction de la recherche sémantique de Hummingbird, la plupart des requêtes sont traitées en fonction du contexte (intention de l’internaute), plutôt qu’en fonction d’une formulation précise. 

La recherche vocale est en train d’accélérer les recherches basées sur le contexte et les résultats qui en découlent. Ce qui signifie que votre recherche de mots-clés spécifiques et vos efforts d’inclusion des mots-clés dans vos textes deviennent moins pertinents que des tactiques telles que la recherche de mots-clés de la longue traîne et l’optimisation axée sur la thématique.

Des comportements de recherche moins prévisibles : 

Quand les gens étaient obligés de saisir des mots-clés dans une barre de recherche, il était plus facile de prévoir les types de termes qu'ils auraient cherchés. Les utilisateurs optaient généralement pour une liste avec tant que possible très peu de mots, et donc des requêtes courtes. 

Avec la facilité de la recherche vocale, les gens cherchent plus fréquemment et de manière moins prévisible. Si vous voulez être dans le coup, vous devrez réfléchir à comment les personnes pourraient trouver votre entreprise de façon plus large : 

o Quels genres de questions ils poseront verbalement par opposition à la saisie ?
o Quels points de curiosité par rapport à votre entreprise pourriez vous proposer?

Moins d’interactions écran : 

Les techniques SEO du passé ont tourné autour de la recherche de position dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Parfois aux forceps, grâce à des techniques non recommandées dites Black Hat. 

L’occupation du rang le plus élevé dans les pages de résultats est encore synonyme de plus de chance de succès. Mais, maintenant, les utilisateurs peuvent effectuer des recherches et obtenir des réponses sans même regarder l’écran. 

Il n’y a pas de page de résultats, tant avec Google Home qu’avec l’appli Google et “Ok Google”. Le moteur de recherche répond vocalement. 

La valeur de la page de résultats serait donc en déclin. Google a d’ailleurs récemment annoncé la mort prochaine de son moteur de recherche tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Les réponses vocales et les réponses directes ou rich answers :

Les réponses directes sont de plus en plus populaires dans les recherches classiques, et ils vont probablement commencer à devenir encore plus populaires dans les recherches vocales.

En effet, les réponses directes fournissent des informations succinctes pour répondre directement aux requêtes des utilisateurs, plutôt que de les rediriger vers une liste de résultats distincts. Cela pourrait potentiellement réduire les taux de clics, surtout si ces réponses sont données par conversation vocale aussi, plutôt que sous forme de texte sur un écran.



Des points positifs subsistent cependant

Heureusement, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles. La recherche vocale a aussi quelques effets neutres ou même bénéfiques :

Corrections et intuition de RankBrain : 

La recherche vocale devient utile pour corriger les erreurs des utilisateurs dans leur formulation et débusquer les intentions réelles de base des utilisateurs. En partie grâce à l’intelligence artificielle de RankBrain.

Les requêtes des utilisateurs peuvent être très compliquées, mais elles sont également réduites à des formes plus faciles à gérer et à comprendre par l’algorithme.

Potentiel de la conversation : 

Le fait que les utilisateurs ne soient pas juste redirigés vers les pages de résultats ne signifie pas que votre entreprise ne peut être pertinente par rapport aux nouvelles recherches. À l’avenir, les conversations avec des assistants numériques tels que Google Assistant peuvent conduire à des choses comme des appels téléphoniques, des achats en ligne ou même des discussions avec d’autres personnels. 

S’il n’y a rien d’autre, votre entreprise peut obtenir une recommandation verbale d’un assistant de recherche.

L’intérêt local est en hausse : 

La recherche vocale est surtout utilisée en mobilité. Il est donc probable que le référencement local et l’optimisation hyper local augmenteront en pertinence. 

Ce qui constitue une bonne nouvelle pour les entreprises ayant pignon sur rue qui peuvent être en mesure de gagner plus de passages piétons et de bons classements facilement lors des recherches locales grâce à des habitudes de recherche vocale mobile.



Comment se préparer à cette mutation SEO

Comme vous pouvez le voir, même si la recherche vocale peut interférer avec le potentiel de votre stratégie de référencement actuelle, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas compenser ses effets sur le monde de la recherche.

Vous pouvez continuer à avoir du succès dans le SEO aussi longtemps que vous ferez attention à l’évolution de la recherche vocale afin de réagir en conséquence avec les tactiques suivantes recommandées par Jason DeMers sur Forbes.com :

Concentrez-vous sur les expressions de la longue traîne : 

Tout d’abord, passez autant que faire se peut de vos différents mots clés et expressions à plus de phrases de la longue traîne et groupes de mots clés thématiques. 

Imiter en vous-mêmes les types de phrases (requêtes) que vos utilisateurs sont susceptibles d’utiliser vocalement.

Répondre aux questions de l’utilisateur : 

Allez plus loin en créant des pages individuelles (blog, selon toute vraisemblance) qui abordent des questions courantes de vos utilisateurs. 

Ce sont des choses comme "Quoi", "Qui", "Quand", "Pourquoi", "Où" et "Comment". Ces mots interviennent presque toujours au début de la requête vocale. Utilisez-les et vous deviendrez plus pertinents dans la mesure où ces types de requêtes augmentent en termes de fréquence.

Balisez vos données structurées avec schema.org : 


Comptez sur les microformats de schéma.org pour baliser votre site afin de fournir à Google les réponses aux questions courantes de l’utilisateur. 

Cela aidera le contenu de votre entreprise d’être livré comme réponse directe. Ce qui ne fera qu’améliorer indirectement la visibilité de votre marque ou entreprise lors des recherches.

Devenez moins tributaires des interactions Web classique : 

Enfin, commencez à prendre du recul vis-a-vis des formes classiques des interactions de l’utilisateur en ligne. 

Ne vous fiez pas exclusivement à vos tunnels de trafic Web traditionnel. Commencez à chercher des possibilités de conversions dans les autres modes d’interactions, tels que la conversion directe dans les résultats de recherche, ou via une application créée par votre entreprise. 

De toutes les stratégies énumérées ici, c’est le plus spéculatif. Alors, surveillez étroitement le développement de la recherche vocale pour mieux vous adapter.

Le référencement Web n’est pas une question de choisir une seule stratégie et de s’y accrocher pour toujours. Si vous essayez de vous comporter de la sorte, vous allez échouer presque certainement.

Au lieu de cela, vous avez besoin de transformer et adapter votre stratégie SEO pour qu’elle s’adapte à son tour aux nouvelles technologies et tendances qui dictent les comportements de recherche de l’utilisateur. 

Le SEO a toujours favorisé le plus adaptable, et donc ceux qui savent rapidement s’adapter, et continuera à agir ainsi indéfiniment, et dans le temps. 


SOURCE : Merci à Noel Nguessan pour cet article que nous tenons à vous faire découvrir.








CONTACTEZ NOUS